De l’italien « in petto » (en secret), lui-même du latin « in pectore » (dans la poitrine), dans le secret du coeur, en le pensant sans le dire.

Pour cette nouvelle création, OKIDOK revient vers un théâtre gestuel et non-verbal. 
L’absurde s’invite chez les clowns, miroirs déformés de nos fragiles humanités.
 La recherche d’une zone de jeu tragi-comique plonge les personnages dans des situations aux échos existentialistes.
 Fondamentalement inadaptés, deux clochards célestes se voient destinés à la dépendance réciproque, et s’inscrivent dans la non-narration de vies presque Beckettiennes.
 C’est une simple charrette à bras qui sert de promontoire, aire de jeu chancelante et maison-monde bancale pour pitres de passage. 
Poèmes fatalement absurdes sur l’état d’être et de ne pas être, oscillations tragiques de
l’être sensible, explorations délicates et drôles de la désorientation, en équilibre précaire.

Distribution :

Spectacle de la Cie OKIDOK
Clowns : Benoît Devos & Xavier Bouvier
Jeu clownesque : Christine Rossignol-Dallaire
Aide à l’écriture : Bernard Breuse
Scénographie : LSDiffusion

Durée : en rue/40 min. – en salle/60 min.
Jauge : en rue/200 pers. – en salle/400 pers.
Public : Tout public
Espace :
 Minimum 7m X 7m X 4m.

En coproduction avec Latitude 50 – Marchin (BE)

Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Administration générale de la Culture, Service des Arts Forains, du Cirque et de la Rue ; Mars – Mons Arts de la Scène (BE) ; Collectif Transquinquennal (BE)

Accueil en résidence à la maison de la culture de Tournai